UA-90309652-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 22 octobre 2013

Les municipales sur Amiens : un enjeu pour toutes les communes de la métropole.

Les deux principaux candidats à l élection municipale d’Amiens 2014 sont maintenant connus :

T Bonté.jpg

Pour le Parti Socialiste, communistes et probablement les Verts, Thierry BONTE conduira la liste de la majorité sortante.

* M. Bonté, journaliste à France 3 s’est mis en « disponibilité ». Il est actuellement 2ème Vice Président d’Amiens Métropole en charge des transports en communs. Issu d’Europe Ecologie Les Verts, il représente dorénavant le PS.

gest-fouré.jpgPour le Centre et l’UMP, Brigitte FOURRE et Alain GEST feront équipe pour tenter de reconquérir cette ville.

* Mme Fourré (Nouveau Centre) a déjà été Maire d’Amiens de 2002 à 2007 pour palier alors le départ de Gilles De Robien au ministère des transports. Elle lui avait « rendu » sa fonction à la fin de son ministère. Elle ambitionne de retrouver son poste de Maire, en laissant la Présidence de la Métropole à M. Gest.

* M. Gest (UMP) est lui député de la 4è circonscription de la Somme (nord) et ancien Président du Conseil Général de la Somme.

Depuis maintenant plusieurs années, les compétences que les communes métropolitaines ont progressivement transférées à Amiens Métropole (voir ci-dessous) confèrent au scrutin amiénois un impact dépassant largement les frontières amiénoises.

Pour voir leurs projets aboutir, les élus des 32 autres communes doivent avant tout obtenir l’aval du Président d’Amiens Métropole, issu du Conseil Municipal d’Amiens.

Voilà pourquoi, l’élection du Maire d’Amiens, revêt une très grande importance pour toutes les communes d’Amiens Métropole :

Des compétences obligatoires : le développement économique et industriel, aménagements d’intérêt communautaire, le logement social ;

* Des compétences exceptionnelles : l’assainissement, l’environnement, création et entretien des voiries communautaire, le sport et la culture ;

* Des compétences facultatives : formation professionnelle d’intérêt communautaire, développement des NTIC, EuropAmiens ou Boréalia, mission locale, crématorium, l’accueil des gens du voyage ;

* Mais aussi : les transports en commun, les ordures ménagères, les plan de déplacements urbains (PDU),

* et bientôt l’urbanisme (une loi est actuellement débattue au parlement).

10:54 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.