Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 avril 2018

Retour des incendies de voiture.

FAITS DIVERS

La psychose du pyromane renaît à Pont-de-Metz

Un nouvel incendie est survenu, vendredi soir, ruelle Brice et fait craindre le pire aux riverains.
Un nouvel incendie est survenu, vendredi soir, ruelle Brice et fait craindre le pire aux riverains.

Vendredi soir, peu après 21 heures, un véhicule Volkswagen a été volontairement incendié face à la Poste de Pont-de-Metz. Un nouvel incendie qui crée un nouveau sentiment d’insécurité dans cette commune à l’Ouest d’Amiens.

Il faut dire qu’il y a un peu plus d’un an, cette bourgade avait été touchée par une série d’incendies, environ neuf voitures et plusieurs poubelles. Des faits qui avaient été commis entre fin décembre 2016 et mai 2017, toujours dans le même secteur : la rue de l’Eau et la ruelle Brice. Le calme était revenu après l’interpellation d’un pyromane qui avait été condamné à huit mois de prison ferme.

Le même mode opératoire qu’il y a un an

 

Alors cet incendie fait craindre une nouvelle série noire auprès des riverains qui, à l’époque, avaient fait circuler une pétition afin de réclamer davantage de sécurité. «  On a tout de même de quoi sérieusement s’inquiéter car ce nouvel incendie a eu lieu au même endroit que les précédents. Et le mode opératoire est quasiment le même. Une vitre brisée à l’arrière avant que le feu ne soit mis  », déplore un habitant pour qui rien n’a été fait depuis les nombreux incendies volontaires de 2017.

Une autre femme accuse également le coup : «  Ce n’est quand même pas le hasard si ça brûle toujours au même endroit. À croire que c’est une histoire de vengeance ».

Des riverains excédés qui s’étonnent qu’aucune mesure de sécurité n’ait été prise depuis la dernière vague d’incendies. «  On avait réclamé des caméras de vidéosurveillance au maire et à l’Opac, car le parking dépend du bailleur social. Il avait même été dit qu’une étude de faisabilité était en cours. Dix mois plus tard, ça flambe encore et nous sommes à bout  », poursuit-elle.

Du côté du commissariat d’Amiens, les faits ont été confirmés et sont pris très au sérieux. Une enquête a été ouverte afin d’identifier le ou les pyromanes. Mais à ce jour, aucun lien n’a encore été officiellement établi entre les incendies de l’an passé et celui-ci. Même s’il y a de fortes similitudes.

 

08:07 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.