Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 01 juin 2018

Des orages exceptionnels sur Pont de Metz

Un an après un précédent épisode orageux, la commune a de nouveau vécu des orages encore plus exceptionnels, des sinistrés, des dégâts, la fermeture temporaire de l'école...et de la solidarité !

Visionnez une vidéo prise rue de la Cateuse.

 

Des dizaines de sinistrés après le violent orage à Pont-de-Metz

L’orage a fait de gros dégâts, dans la nuit de dimanche 27 à lundi 28 mai avec des inondations et coulées de boue. Maisons, école et centre de loisirs n’ont pas été épargnés.

Par Le Courrier Picard | Publié le 28/05/2018

partager twitter Le journal du jour à partir de 0.75€

Une majorité d’habitants de Pont-de-Metz a vécu une nuit particulièrement agitée dimanche 27 mai. Un violent orage s’est abattu peu après 1 heure du matin dans cette commune située au sud-ouest d’Amiens.

L’orage a causé de nombreux dégâts dans des rues de la commune. Contraignant même certains habitants à passer la nuit dehors pour sauver ce qu’ils pouvaient.

Dans la rue de l’Eau, c’est un véritable torrent qui a déferlé sur la chaussée, l’eau et les coulées de boue se déversant dans les garages, les caves et certaines maisons.

«  Au début, il y avait 80 cm d’eau dans le garage et ensuite on a eu droit à au moins 10 cm de boue. À 2 heures, on était dehors avec les pompiers. La boue, c’est horrible, il faut tout nettoyer sachant qu’on a perdu beaucoup de choses avec ces violentes intempéries  », souligne un riverain qui habite non loin du centre d’accueil et de loisirs Le Petit terroir qui était encore envahi par la boue lundi 28 mai dans la matinée, malgré les efforts du personnel et des sapeurs-pompiers.

«  J’ai entendu du bruit. C’était l’eau qui entrait par le sous-sol et renversait des objets  »

Une autre habitante se remémore chaque instant de cette nuit. «  Il y a d’abord eu de la pluie comme on en a l’habitude, puis il y a eu la grêle et une pluie continue. On a eu une coupure d’électricité et je me souviens avoir entendu du bruit dans la maison. C’était l’eau qui entrait dans le sous-sol et qui renversait des objets. Quand mon mari a voulu descendre, il m’a dit que c’était impossible car le niveau d’eau était monté jusque dans les escalier ».

Cette femme habite maintenant depuis plus de 40 ans à Pont-de-Metz et avoue n’avoir jamais vu un tel événement météorologique. Un peu plus loin, un autre riverain n’en croit toujours pas ses yeux. «  On avait 5 à 6 stères de bois dans le jardin et tout a été dévasté par les eaux. Au plus fort, c’est bien monté jusqu’à 1,8 mètre ».

Les parents d’élèves prévenus par SMS

Dans les rues de la Cateuse, du Terrain, du Château, à proximité de l’église... les dégâts sont considérables. Le groupe scolaire a été contraint de fermer ses portes et rien ne dit encore s’il pourra rouvrir ce mardi matin. La boue a envahi toutes les salles de classe et l’opération de nettoyage pourrait prendre du temps. Les parents d’élèves ont été prévenus par SMS, lundi dès 5 heures, que les cours ne pourraient pas être assurés.

«  On n’a pas dormi de la nuit. Quand le jour s’est levé, on a vu le désastre. Maintenant, il faut pomper, nettoyer, contacter les assurances, vérifier si la voiture roule encore... ça ne se réglera pas en une journée », enchaîne un retraité, un tuyau d’arrosage à la main.

« Une bonne réaction des services et des administrés »

«  On n’a jamais connu ça et même les anciens n’ont jamais entendu parler de ce type d’événement  ». Loïc Bulant, le maire de Pont-de-Metz n’en croyait pas ses yeux lundi matin en découvrant ce triste spectacle. « Il y a 10 ou 12 maisons qui risquent d’être inhabitables dans l’immédiat car elles ont récupéré jusqu’à 50 cm de boue  ». Les maisons les plus touchées se situent à proximité du centre de loisirs. Ce sont les champs voisins de la commune qui ont provoqué les coulées. «  Avec les orages de ces derniers jours, les champs n’ont pas pu absorber toute l’eau. Des bordures ont cédé et la boue s’est engouffrée dans la commune  ». Les sapeurs-pompiers ont été à pied d’œuvre dès 2 h 30 et la police municipale a bloqué plusieurs routes afin que des véhicules ne s’y engagent pas. Un talus s’est effondré à proximité de l’église et a été mis en sécurité. Vers 5 h 30, les secours ont pu compter sur le renfort du service nettoiement d’Amiens Métropole. «  Il y a eu une bonne réaction de la part de tous les services et de nombreux administrés sont venus nous voir pour donner un coup de main  », poursuit le maire qui craint que l’école ne puisse pas rouvrir ce mardi matin.

Christophe Berger

 

 

12:12 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire