Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 14 novembre 2018

Dossier de harcèlement, article de France Bleu.

C'est sur son sîte national que France Bleu consacre un article sur ce sujet.
 

Une plainte pour harcèlement à la mairie de Pont-de-Metz, dans la Somme

illustration
illustration © Maxppp - PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Des agents de la mairie de Pont-de-Metz (Somme) dénoncent des faits de harcèlement de la part d'un adjoint de la municipalité. Une plainte a été déposée par l'un d'entre eux et d'autre pourraient suivre selon la CFDT. Une manifestation est prévue ce mercredi 14 novembre devant la mairie de 8h à 12h30.

Selon les salariés interviewés, les faits auraient débuté il y a plus de quatre ans. Ils préfèrent rester anonymes et disent avoir été "rabaissés et fliqués jusqu'au harcèlement". L'un d'entre eux a porté plainte en juillet dernier, avec l'appuie de la CFDT. "Les gens se mettent à parler et d'autres plaintes vont être déposées", affirme un délégué CFDT. 

Onze salariés sur 21 en arrêt maladie

Sur les 21 salariés de la mairie de Pont-de-Metz, onze sont en arrêt maladie, "dont 6 pour dépression", précise le délégué syndical. Alerté par ce fort taux d'arrêts, Claude Thuilliez, conseiller municipal d’opposition interroge le maire lors d'un conseil municipal en octobre dernier : "il m'a répondu que chaque cas était particulier et qu'il n'y avait pas de problème dans l'ambiance de travail à la mairie". 

La plainte vise l'adjoint accusé de harcèlement. Mais les salariés dénoncent un "silence complice du maire". Contacté Loïc Bulant dit prendre l'affaire au sérieux mais ne souhaite pas s'exprimer davantage tant qu'il n'aura pas été auditionné par les enquêteurs. Il précise également qu'aucun fait de harcèlement ne lui a jamais été remonté et dénonce une récupération électorale à l'approche des municipales de 2020. Selon la CFDT, il aurait pourtant été alerté par mail dès 2016 par des élus de sa majorité.

07:19 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire