Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 29 novembre 2018

La presse couvre le dossier de harcèlement.

Le Courrier Picard du 29 11 2018.

SOCIAL

Deux nouvelles plaintes à Pont-de-Metz

Le 14 novembre, les agents qui se disent victimes de harcèlement ont manifesté avec le soutien de la CFDT devant la mairie de Pont-de-Metz.
Le 14 novembre, les agents qui se disent victimes de harcèlement ont manifesté avec le soutien de la CFDT devant la mairie de Pont-de-Metz.

Les plaintes des agents mettent en cause le maire, l’adjoint aux travaux, ainsi que le directeur général des services et le chef des services techniques. Pour l’heure, ces représentants de la mairie ne souhaitent pas s’exprimer du fait des procédures en cours.

Selon nos informations, trois autres agents seraient également sur le point de déposer plainte.

Les élus des groupes de l’opposition municipale réclament la tenue d’un conseil municipal extraordinaire, «  afin de clarifier les responsabilités de chacun, comprendre le mutisme du maire et trouver des solutions pour les employés  », souligne l’élu d’opposition, Claude Thuilliez, qui précise  : « Certains élus de la majorité recherchent aussi la vérité.  »

Même s’il ne s’exprime pas devant la presse, le maire, Loïc Bulant, a déjà fait comprendre en privé que cette affaire était purement politique et était destinée à déstabiliser son équipe.

18:56 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire