Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 22 décembre 2018

Le taux d'arrêts maladie à Pont de Metz et autres collectivités. Enquête et chiffres.

Les statistiques.

En préambule, précisons, que les taux d'arrêts maladies, quelles qu'en soient les raisons, est en augmentation régulière depuis plusieurs années dans la fonction publique territoriale, sur l'ensemble du territoire.

Elle a notamment augmenté de 3% entre 2016 et 2017.

Enfin, les services techniques et les agents de catégorie C sont les plus touchés, notamment en raison d'accidents du travail plus nombreux que dans les autres services.

Amiens Métropole, qui fait dorénavant figure de bon élève en la matière, avait un taux d'agents en arrêts de 11,3% en 2016 (consulter l'enquête Amiens Métropole).

Au niveau national, le taux d'agent en arrêt dans les collectivités territoriales était de 9,8% en 2017 (consulter l'enquête de La gazette des communes).

 

Rappel de la situation Messipontine (cf conseil municipal du 11 décembre).

Le sujet est d'actualité dans notre commune puisque suivant un document du bureau municipal de début octobre, 10 agents titulaires étaient en arrêts maladie pour diverses raisons dont 5 – 6 en accident du travail ou en dépression.

3 de ces agents ont d'ailleurs déposé des plaintes à l'encontre de la municipalité pour des faits de harcèlements présumés.

Tenant compte des 20 titulaires présentés sur le site de la commune, 50% des agents étaient en arrêt.

Le Maire contestait ce taux le 11 décembre le ramenant à 27% arguant d'un effectif municipal de 33 agents dont 13 non titulaires. En l'absence de communication en conseil municipal et sur le site ou les journaux communaux, personne à l'exception du Maire, ne peut accéder à cette information.

Notons tout de même, qu'en retirant de ces 33 agents les 10 en arrêt, il n'en reste que 23 en activité. De même, parmi les 13 non titulaires, plusieurs sont employés pour suppléer les agents en arrêts.

Quelque soit le taux de 50% ou 27% retenu, la situation du personnel municipal apparaît fortement éloignée des 9,8% de moyenne nationale.

D'où l'inquiétude.

15:12 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | | Pin it! | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.