Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 janvier 2019

L'implantation des commerces route de Rouen.

Le courrier Picard consacre un article à l'implantation des commerces route de Rouen, sur la friche mitoyenne au restaurant L'atelier des jumeaux".

L'emplacement de ce site devant accueillir plusieurs petites surfaces s'avère effectivement attractif par le fort accroissement de la circulation sur cet axe.

Deux points devront faire l'objet d'une attention particulière, 

* d'une part son accessibilité au rond point qui semble complexe devant le restaurant,

* d'autre part l'aménagement d'un nombre adapté de stationnements, aujourd'hui très insuffisant pour le restaurant. 

 

La halle de la route de Rouen freinée à Amiens

Une locomotive est annoncée dans ce futur bâtiment dont la construction a dû être repoussée.
Une locomotive est annoncée dans ce futur bâtiment dont la construction a dû être repoussée. - (Perspective du cabinet d’architecte Constantin Bercean)

L’annonce était alléchante sur le papier : « Exclusivité : ici prochainement, à louer 924 m² de surface commerciale divisible en six cellules avec parkings, réservez dès maintenant ! » Un an après la pose de ce panneau d’affichage sur le terrain en question, situé à Pont-de-Metz, rien n’a bougé. On est ici route de Rouen, au niveau du rond-point qui fait la liaison entre la ville d’Amiens, la commune de Pont-de-Metz et l’une des entrées du centre hospitalier Amiens Picardie. Sur ce terrain, où une ancienne maison d’habitation a été rasée fin 2017, à côté de l’actuel restaurant l’Atelier des Jumeaux, un permis de construire a été accordé en octobre 2017 par la commune de Pont-de-Metz pour la construction d’un nouveau bâtiment commercial pouvant accueillir au moins cinq commerces.

« Des discussions avancées pour l’arrivée d’une locomotive sur le site »

La construction, qui était annoncée pour fin 2018, a finalement pris du retard en raison de plusieurs désistements. « Il était prévu qu’une banque s’installe sur le site dans deux cellules différentes, mais elle s’est finalement désistée », explique aujourd’hui Anne Oudrhiri, gérante de la société SCI l’Horizon, le maître d’ouvrage de ce projet, qui propose ces surfaces commerciales à la location. Les discussions entamées avec une Maison de la presse et un fleuriste ont également tourné court pour des raisons de loyer et de surface commerciale notamment trop importante. À ce jour donc, seule l’arrivée d’un artisan boulanger-pâtissier, qui souhaite bénéficier de deux cellules, et d’un boucher est « sur les rails », annonce la SCI, qui se veut toutefois très optimiste pour la suite : « Les discussions sont également très avancées pour l’installation d’une activité qui pourrait bien être la locomotive du site et qui nécessite encore une autorisation spécifique. Dès qu’elle sera finalisée, la construction pourra être lancée sachant qu’en tant que promoteur privé, notre objectif est de faire que le projet soit complètement consolidé avant de le lancer, et surtout de faire qu’il soit de qualité. Mais nous n’avons pas d’inquiétude à ce sujet : l’emplacement, qui draine des flux importants d’automobilistes, est hyperstratégique et intéresse les artisans ».

Un flux engendré notamment par le centre hospitalier et ses quelque 1 600 consultations journalières et les habitants des communes limitrophes qui empruntent la D1029 pour venir travailler à Amiens.

 TÉRÉZINHA DIAS

– --------------------------------------------------------------------------

Un secteur en pleine expansion

Le développement de la ZAC Intercampus, où quelque 2 000 logements doivent sortir de terre d’ici à 2030, est en train de doper tout ce secteur qui entoure le CHU Amiens Picardie. Ouverte fin 2017, la halle couverte de la Place-Ô-Marché, située sur l’avenue Paul-Claudel, s’est ainsi très vite remplie et a trouvé sa pleine vitesse de croisière avec l’installation, en septembre dernier, de deux nouveaux commerçants : un primeur et un poissonnier. Et d’ici à fin 2019, c’est un magasin O’Tera qui doit ouvrir route de Rouen, sur le territoire d’Amiens cette fois. Il proposera sur 900 m² les productions d’agriculteurs et d’éleveurs locaux.

08:57 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire