UA-90309652-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 14 septembre 2017

Acti-gym adapte son programme.

Bonjour,
 
N'ayant pas obtenu la salle des fêtes le mercredi après midi, nous avons modifié nos séances de sports "Acti-gym"
donc nous avons une nouvelle affiche à proposer.
 
Cordialement
 
B. PANET
 
 
Affiche infos Acti-gym : affiche rentrée.pdf

09:27 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mardi, 12 septembre 2017

Journées du patrimoine, les 16 et 17 septembre.

A l'occasion des journées du patrimoine, vous pourrez visiter :

- une exposition de figurines relatives à la première guerre mondiale à la salle des fêtes ;

- l'arboretum, samedi et dimanche à 10h.

08:32 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

lundi, 04 septembre 2017

Participez à la prochaine vente caritative des 16 et 17 septembre.

Bonjour à vous,
 
Tout d'abord bonne reprise !
 
la prochaine vente caritative est bien prévue au 46 square Friand, le samedi 16 septembre de 10h à 19h et dimanche 17 de 10h à 16h.
Elle sera en faveur de :
- Synapse insertion
- Coeur Soleil à Amiens
- Autisme Asperger solidarité Picardie
 
Encore une fois vous trouverez des vêtements de qualité à petit prix et vous aiderez ces associations qui en valent la peine.
 
Bref n'hésitez pas à passer et à faire passer le message
Déjà un immense merci à vous
 
Amicalement
Laetitia Bernard
 
 

08:54 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

samedi, 02 septembre 2017

C'est la rentrée...

Après cette période estivale, arrive l'heure de la rentrée.

Pour les parents, la rentrée professionnelle est déjà derrière eux.

Pour les enfants, la rentrée scolaire est pour ce lundi avec probablement l'impatience de retrouver les camarades.

Mais pour tout le monde, il faudra gérer le retour à la semaine de 4 jours avec tout ce qui en découle.

Pour les associations, les adhésions et ré-adhesions sont ouvertes avec parfois de nouvelles activités proposées.

Pour l'équipe du Dialogue Messipontin, il s'agira de continuer à vous informer au mieux de l'actualité messipontine en comptant sur votre soutien et en restant à la disposition des habitants, des associations...

11:45 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mardi, 01 août 2017

Le badminton continue au mois d'aoüt avec La Messipontine.

Badminton : la salle reste ouverte pendant le mois d'août

Publié le 

Badminton : la salle reste ouverte pendant le mois d'août

Pour les adhérents atteints du virus du badminton, une piqûre de rappel a lieu tous les mercredis, de 18 h à 20 h, pendant le mois d'août.

Nous jouerons dans la salle de street hockey de Pont de Metz. Merci à Daniel Démaret, Président des Green's Falcon's, de nous prêter la salle

A mercredi !

08:05 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

dimanche, 30 juillet 2017

Le calendrier de marche nordique avec La Messipontine.

Marche nordique : calendrier 2ème semestre 2017 - mercredi & dimanche

Publié le 

Marche nordique : calendrier 2ème semestre 2017 - mercredi & dimanche

Il est temps de noter les dates des marches nordiques sur vos tablettes.

A noter que, cette année, Lionel propose pour les débutants un parcours de 5 à 7 kms, le mercredi matin à partir de 8 h 45, place René Aviez (place de la salle des fêtes), pour un départ à 9 h précises, de 10 à 12 kms

  • dimanche 10/09
  • dimanche 24/09
  • dimanche 08/10
  • dimanche 22/10
  • dimanche 05/11
  • dimanche 19/11
  • dimanche 03/12
  • dimanche 17/12

      -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Le mercredi, à partir de 8 h 45, place René Aviez (place de la salle des fêtes), pour un départ à 9 h précises, randonnée de 5 à 7 kms à allure modérée

  • mercredi 13/09
  • mercredi 27/09
  • mercredi 11/10
  • mercredi 25/10
  • mercredi 08/11
  • mercredi 22/11
  • mercredi 06/12
  • mercredi 20/12
Marche nordique : calendrier 2ème semestre 2017 - mercredi & dimanche

19:56 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Un couple vit sous la tente au prè du moulin.

Sans en connaitre la réalité, il est toujours difficile de porter un éventuel avis sur ce qui a pu mener ce couple au prè du moulin.

Avec les problèmes d'hygiène, de sécurité et d'humanité que l'on peut imaginer, une telle situation doit trouver une issue rapide, pour le bien être ce chacun. 

 

COURRIER PICARD DU 25 07 2017 SOCIÉTÉ

Après l’expulsion la vie sous une tente à Pont-de-Metz

Depuis bientôt un mois, Frédéric Rojewski et son amie vivent sous une tente dans un parc de Pont-de-Metz.
Depuis bientôt un mois, Frédéric Rojewski et son amie vivent sous une tente dans un parc de Pont-de-Metz.

Depuis bientôt un mois, Frédéric Rojewski et son amie Lysiane Pruvost vivent sous une tente dans un parc de Pont-De-Metz. Une descente aux enfers qui ne date pas d’hier. Tous deux ont été expulsés, le 1er avril dernier, d’un logement de la SIP (Société Immobilière Picarde) boulevard de Guyencourt à Amiens. «  On a toujours payé nos factures, mais on nous reprochait des nuisances sonores », confie Frédéric, 51 ans, qui a vécu de petits boulots et qui, aujourd’hui, est au RSA.

«Après l’expulsion, ils se sont retrouvés avec leurs meubles dans un garage du centre-ville d’Amiens. «  On a réussi à avoir un contrat de location de six mois. C’était aussi l’occasion de mettre à l’abri tous nos meubles  ». Mais deux mois plus tard, un terme a été mis au contrat et le couple s’est à nouveau retrouvé à la rue. Cette fois-ci sans ses meubles qui ont été déposés à même le trottoir. «  On avait plus d’endroit où les mettre. Ça m’a fait mal au coeur que des gens viennent les prendre sous nos yeux. Maintenant, on n’a plus rien hormis notre tente  », soupire Lysiane, 47 ans.

Les jours qui suivent vont être terribles avec quelques nuits derrière la piscine du Coliseum, ou à proximité de la Maison de la Culture. «  La police nous a fait comprendre que l’on n’avait rien à faire là et nous demandait de quitter les lieux. On ne savait plus où dormir  ». C’est dans un parc à la sortie de Pont-de-Metz que ce couple SDF s’est rabattu sous une tente, avec un ami rencontré dans la rue. Ils peuvent compter sur la générosité de riverains et surtout de membres d’une paroisse d’Amiens qui leur ramènent des habits et de la nourriture.

«  Ce n’est pas une vie, mais on essaie de ne pas sombrer. On va chercher de l’eau dans un ruisseau tout proche, notamment pour le linge et la toilette. On achète aussi des lingettes pour l’hygiène  », poursuit Frédéric Rojewski. Il aimerait que cette situation ne soit que temporaire et prétend être en contact avec les services de l’OPAC. «  Je n’arrête pas de les appeler pour obtenir un logement en urgence. Mais on me dit d’attendre le passage en commission car il n’y a rien pour l’instant  ». En attendant, le couple ne peut être hébergé dans les foyers de la ville car il est accompagné d’un chien, dont il ne veut pas se séparer et qui est bien sûr interdit en foyer.

Ce que demandent juste ces deux SDF, c’est un F1. «  On a le RSA, on peut payer pour un petit logement. Et on n’est pas exigeant, on peut nous installer aux quatre coins de la ville, même aux alentours. Ce qu’on souhaite, c’est juste être à l’abri  ». Un couple qui devra repartir à zéro car tout le mobilier a été perdu. «  On va devoir racheter un canapé, un micro-ondes, une machine à laver, un téléviseur… car on nous a tout pris  ».

« Il a refusé tout hébergement d’urgence »

À la SIP, la situation de M. Rojewski est connue. Le bailleur social confirme bien que le locataire a quitté son logement le 1er avril dernier. Mais à l’époque, il vivait seul dans le logement. «  La procédure d’expulsion a duré plus de deux ans. Mais ce monsieur est parti de lui-même avant même l’expulsion  », précisent les services de la SIP. «  Il a refusé tout hébergement d’urgence car il voulait absolument une maison  ».

En guise de maison, c’est sous une tente qu’il vit aujourd’hui en compagnie de son amie


 

19:45 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Des chevaux en promenade dans le village.

Nous ne savons pas si ces deux chevaux prévoyaient de se rendre à l'hippodrome, mais le plus court chemin aurait été de prendre à gauche sur la rue du petit St Jean... 

COURRIER PICARD DU 27 07 2017 FAITS DIVERS

Deux chevaux au galop dans les rues d’Amiens

Les chevaux sont partis de Saleux en direction du centre-ville d’Amiens.
Les chevaux sont partis de Saleux en direction du centre-ville d’Amiens.

Lutin et Cristal, deux chevaux séjournant dans une pâture de Saleux (Amiens Métropole), ont fait le mur ce jeudi matin.

Vers 8 heures, les deux amis ont sauté au-dessus de la barrière de leur enclos avant de rejoindre la route. Leur excursion aurait pu durer un petit bout de temps si les deux chevaux n’avaient pas, par un hasard incroyable, croisé la propriétaire de l’un d’eux.

«  C’était fou. J’étais en voiture sur la route de Taisnil, je me rendais à mon travail qui se trouve à Saleux, quand j’ai vu deux chevaux au galop passer à côté de moi. Et l’un d’eux était le mien. J’étais bouche bée, j’avais du mal à réaliser  », raconte Anne-Sophie Dumange, la propriétaire de Cristal.

 

 

Ses esprits repris, la jeune femme est sortie de sa voiture pour attraper les deux chevaux. «  Mais la première fois, je n’ai pas réussi.  » La propriétaire est donc remontée en voiture pour suivre les deux chevaux qui continuaient de galoper en direction du centre-ville.

Au même moment, des témoins de cette scène hallucinante ont contacté les secours. La police a alors décidé d’envoyer les motards pour tenter de gérer la situation. Mais Anne-Sophie Dumange était déjà ressortie de son véhicule, route de Rouen à Amiens cette fois-ci, pour tenter une nouvelle fois d’arrêter les deux plaisantins.

«  Par chance, j’avais un licol dans mon coffre. Et puis ma meilleure amie est venue m’aider pour tenir les deux chevaux.  »

L’un des deux a été légèrement blessé. «  Il avait des petits bobos aux jambes », constate Anne-Sophie Dumange, soulagée que tout se termine bien. « Heureusement, ils sont en bonne santé. Et il n’y a pas eu d’accident. Les automobilistes ont d’ailleurs été très prudents. Ils se sont tous mis en warning et ils se sont tous garés sur les côtés de la route pour que je puisse les attraper.  » Quelle aventure !

 JEANNE DEMILLY

19:34 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mercredi, 19 juillet 2017

Contrôle cadastral des propriétés privées à partir du 31 juillet.

Les services administratifs du cadastre procéderont à compter du 31 juillet à un contrôle des propriétés privées et publiques sur l'ensemble de la commune de Pont de Metz.

Pour ce faire, le géomètre est habilité à pénétrer votre propriété, sans toutefois entrer à l'intérieur des habitations, afin de réaliser des relevés topographiques. Ces agents administratifs devront vous présenter leur habilitation écrite.

Cette démarche a pour but d'actualiser les bases (valeur locatives) servant au calcul des impôts directs, taxes foncière et d'habitation notamment qui pourraient donc évoluer suivant les circonstances.

 

L'avis préfectoral : 2017 07 18 Avis-aux-proprietaires-fonciers.pdf

L'arrêté préfectoral : ARRETE-PREFECTORAL du 31 12 1997.pdf

 

07:58 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

lundi, 17 juillet 2017

Le stade de Pont-de-Metz occupé par les gens du voyage.

Le stade de Pont-de-Metz occupé par les gens du voyage.

Les caravanes sont arrivées le 9 juillet.
Les caravanes sont arrivées le 9 juillet.

Des gens du voyage ont installé leurs caravanes sur le terrain de football de la commune de Pont-de-Metz.

Et ça fait plusieurs jours que ça dure puisqu’ils sont arrivés le 9 juillet dernier. «  Ça va, ça vient, il en arrive tous les jours  », confie un élu local.

Le maire de la commune, Loïc Bulant, dresse déjà une liste des dégradations : «  le système d’ouverture du portail a été fracturé, la salle de roller hockey a été ouverte et des branchements électriques pirates ont été installés  », confie le maire qui attend une décision du préfet sur ce sujet.

En attendant, «  pour nos festivités du 14 juillet qui se déroulent normalement à la salle, nous avons trouvé une solution de replis. Nous nous installons à l’école  », conclut le premier magistrat.

08:52 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | |