Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 11 décembre 2018

Conseil Municipal du 11 décembre.

 

SOCIAL

Les explications du maire de Pont-de-Metz attendues sur les cas de harcèlement

Depuis novembre, le syndicat CFDT attend un échange direct sur ce dossier avec le maire de la commune.
Depuis novembre, le syndicat CFDT attend un échange direct sur ce dossier avec le maire de la commune.

Une séance ordinaire du conseil municipal se tient ce mardi 11 décembre à 20 h 30. À l’ordre du jour : divers tarifs et demandes de subventions. Mais le programme devait être contrarié par des demandes des élus de l’opposition, mais aussi de certains adjoints qui, depuis un mois, réclament des explications de la part du maire Loïc Bulant, au sujet de soupçons de harcèlement moral porté à son encontre par trois employés communaux, et envers l’adjoint chargé des travaux.

Pour l’heure, le maire a toujours refusé de s’exprimer sur le sujet, aussi bien auprès des élus, de la presse, que du syndicat CFDT qui était à l’origine d’une manifestation courant novembre devant la mairie.

« Notre syndicat cherche un rapport direct avec le maire, mais aujourd’hui il ne donne pas signe de vie. On souhaite un échange car on parle quand même de souffrance au travail. Il est grand temps d’apaiser la situation et de la régler », souligne Arnaud Espel, secrétaire général CFDT Interco80.

De son côté, le conseiller municipal d’opposition Claude Thuilliez rappelle que « cette situation fait suite à un taux effarant de plus de 50 % d’arrêts maladie début novembre au sein du personnel communal, que le maire qualifie d’anecdotique et normal. Face à ce mutisme, nous réclamerons des explications publiques au maire ». Selon ce même élu, trois plaintes d’agents municipaux ont été déposées en gendarmerie. Le représentant se refuse de communiquer davantage sur cette affaire, et notamment les plaintes, « car c’est un sujet très délicat et très difficile à vivre pour les agents »

 

10:05 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

dimanche, 09 décembre 2018

Pont de Metz, à la traîne de la fibre optique.

L’implantation du réseau de Fibre Optique sur Amiens Métropole se fait progressivement à partir et autour d'Amiens.

Saleux et Salouël, et tout le sud amiénois, bénéficient déjà de 50 à 80% de foyers raccordables.

 

La Carte actualisée diffusée par l’ARCEP démontre le sentiment exprimé par de nombreux messipontins. Vous pouvez zoomer pour y observer Amiens Métropole et votre domicile messipontin.

Pont de Metz fait figure d’un vieux village gaulois enfermé dans une enclave et résistant à l’évolution technologique avec un taux de foyers raccordable de…0%, à l'exception d'une dizaine de maison rue du Petit St Jean.

 

L'Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) est une autorité administrative officielle et indépendante chargée de réguler les communications électroniques et les postes en France.

18:51 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

vendredi, 07 décembre 2018

Un Conseil Municipal particulier, mardi 11 décembre

COMMUNIQUE
 
Un conseil municipal se tiendra ce Mardi 11 décembre, 20h30 salle du Conseil Municipal, avec à l’ordre du jour divers tarifs et demande de subvention.
 
Depuis un mois maintenant, le Maire fait la sourde oreille aux demandes d’explications sur les accusations de harcèlement moral portées à son encontre par 3 employés communaux du même service, et envers l'adjoint délégué directement concerné.
 
Cette situation fait suite à un taux effarant de plus de 50% d’arrêts maladie début novembre au sein du personnel communal, que le Maire qualifie d’anecdotique et de normal.
 
Face à ce mutisme, les élus d’Avançons Ensemble, de Décidons Ensemble et d’autres conseillers et Maire-adjoints municipaux de la majorité, seront solidaires pour réclamer des explications publiques à M. Le Maire.
 
Nous vous invitons à venir assister en nombre à ce conseil municipal.
 
Cdlt,
Les élus d’Avançons Ensemble, de Décidons Ensemble et d’autres conseillers et Maire-adjoints municipaux de la majorité, qui sont en droit d'en savoir plus.

19:52 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Réunion des référents citoyens, jeudi 6 décembre.

REUNION PARTICIPATION CITOYENNE

Jeudi 06 décembre 2018.

 

Outre 7 conseillers municipaux, la police nationale, le policier municipal, seulement 5 référents ont participé à cette réunion, contre une quinzaine en moyenne les années passées.

Il serait intéressant de connaître les raisons de cette faible participation.

Les actes délictueux ont largement diminués en 2018 sur notre village. Rappelons qu’en 2017, une multitude d’actes étaient le fait d'un seul individu.

Les actes de délinquance sur la voie publique sont passés de 20 en 2017 à 9 en 2018, les incendies de 9 à 2 et les vols par effraction sur véhicules de 18 à 11.

Les cambriolages, au nombre de 8, se sont essentiellement concentrés dans les Hauts de Metz.

Lors de chaque délit, des relevés d'empreintes et d'ADN sont réalisés.

Il est rappelé également, que le port d'un « gilet fluorescent jaune » est obligatoire pour tous les cyclistes, en plus d'un éclairage, dans les zones de campagne.

La Police Nationale reçoit environ 300 appels par an depuis notre commune. Notre Police municipale, mutualisée avec  celles de Salouël et Saleux, a réalisé 25 interventions et 6 interpellation en 2018.

A l'exception des atteintes à la personne, il est dorénavant possible de déposer des pré-plaintes -conter X- en ligne, sur www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr. Vous êtes alors ensuite rappelé par un policier.

Les atteintes à la personne nécessitent, elles, un dépôt de plainte directement en commissariat.

Plusieurs conseils de prudence :

Lorsque vous constatez un fait quelconque, vous ne devez en aucun cas vous mettre en danger en intervenant individuellement. Ce danger peut apparaître sous une forme inattendue et vous surprendre.

Relevez des informations, plaque immatriculation, descriptif du véhicule et des individus, contexte...et informez discrètement mais sans hésiter la police nationale ou municipale.

Votre anonymat sera toujours préservé et vos informations ne seront pas interprétées comme une délation potentielle mais comme des éléments à traiter...

 

19:48 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

jeudi, 29 novembre 2018

Le Marché des saveurs et senteurs remplace le marché du terroir.

Le Marché du terroir, qui aurait fêté ses 25 ans en 2018, cède donc sa place cette année au Marché Artisanal des Saveurs et Senteurs.

Celui-ci se déroulera à la Salle des fêtes, place René Aviez, samedi 8 décembre de 10h à 19h et le dimanche 9 de 10h à 18h. 

L’INAUGURATION aura lieu le SAMEDI à 11h.

19:03 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Le Père Noël passera dimanche 2 décembre à la salle des fêtes.

C'est ce dimanche 2 décembre à partir de 14h45 que les enfants de la commune pourront retirer leur commande auprès du Père Noël.

Il pourront tout d'abord assister à un spectacle et ensuite bénéficier d'un goûter.

 

19:00 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

La presse couvre le dossier de harcèlement.

Le Courrier Picard du 29 11 2018.

SOCIAL

Deux nouvelles plaintes à Pont-de-Metz

Le 14 novembre, les agents qui se disent victimes de harcèlement ont manifesté avec le soutien de la CFDT devant la mairie de Pont-de-Metz.
Le 14 novembre, les agents qui se disent victimes de harcèlement ont manifesté avec le soutien de la CFDT devant la mairie de Pont-de-Metz.

Les plaintes des agents mettent en cause le maire, l’adjoint aux travaux, ainsi que le directeur général des services et le chef des services techniques. Pour l’heure, ces représentants de la mairie ne souhaitent pas s’exprimer du fait des procédures en cours.

Selon nos informations, trois autres agents seraient également sur le point de déposer plainte.

Les élus des groupes de l’opposition municipale réclament la tenue d’un conseil municipal extraordinaire, «  afin de clarifier les responsabilités de chacun, comprendre le mutisme du maire et trouver des solutions pour les employés  », souligne l’élu d’opposition, Claude Thuilliez, qui précise  : « Certains élus de la majorité recherchent aussi la vérité.  »

Même s’il ne s’exprime pas devant la presse, le maire, Loïc Bulant, a déjà fait comprendre en privé que cette affaire était purement politique et était destinée à déstabiliser son équipe.

18:56 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

mardi, 27 novembre 2018

Harcèlement en mairie : 2 nouvelles plaintes.

Les accusations de harcèlement à l’encontre de la municipalité s’amplifient. Le silence de la municipalité et ses rares éléments de réponses peinent à convaincre.

2 nouvelles plaintes ont donc été déposées la semaine passée pour faits de harcèlement moral et dégradation de conditions de travail pouvant porter atteinte à la dignité, à la santé et à l’avenir professionnel.

Celles-ci concordent et corroborent la 1ère plainte en date du 17 juillet 2018.

- 1 plainte à l’encontre de l’adjoint aux travaux,

- 1 plainte à l’encontre du Maire, de l’adjoint aux travaux, mais aussi de la DGS et du chef des services techniques.

A ces 3 plaintes déposées, d’autres seraient semble t-il encore en gestation.

 

La situation ne se résume plus comme évoqué par le Maire à un simple problème entre 2 personnes.

Plusieurs employés se plaignent d'agissements de plusieurs élus, dont le Maire.

Depuis, le conseil municipal du 15 octobre et la manifestation du 14 novembre derniers, tous les conseillers municipaux sont informés de cette situation.

Se pose dorénavant la question des raisons du déni du Maire et à de rares exceptions près, du mutisme des membres de sa majorité.

 

Face à l’absence de réponse apportée par le Maire au syndicat défendeur et à la continuation des relations conflictuelles avec des employés en arrêt maladie, les élus des groupes “Avançons ensemble”, “Décidons Ensemble”, et d’autres conseillers municipaux issus de la majorité, qui recherchent la vérité, réitèrent leur demande non entendue du 12 novembre, d’un conseil municipal extra-ordinaire urgent pour :

* écouter les explications du maire sur son attitude,

* clarifier les responsabilités de chacun,

* étudier les solutions pour les employés.

17:32 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

lundi, 19 novembre 2018

L’ancienne usine OPF rasée à Pont-de-Metz.

Les travaux sont en cours sur le sîte OPF pour laisser place à un complexe intergénérationnel dont nous rappelons l'aspect valorisant au plan social et architectural.

Toutefois, les problèmes du stationnement imprévu pour les visiteurs et de l'alignement pour l'élargissement des trottoirs restent à ce jours sans réponse.

L’ancienne usine OPF rasée à Pont-de-Metz

Depuis peu, il ne reste que des gravats de l’ancienne usine OPF à Pont-de-Metz. Un site qui doit laisser la place à des logements.
Depuis peu, il ne reste que des gravats de l’ancienne usine OPF à Pont-de-Metz. Un site qui doit laisser la place à des logements.

Située rue du Château à Pont-de-Metz, l’ancienne usine OPF, qui produisait des éléments de structure pour l’aéronautique et des pièces mécaniques pour le ferroviaire, n’est désormais plus qu’un amas de gravats. Les engins de chantier ont fait leur œuvre ces dernières semaines.

Place désormais à la dépollution du site qui accueillera, dans plus d’un an, 59 logements intergénérationnels gérés par la SIP. Un projet mené par l’entreprise Eiffage qui a obtenu le permis de construire fin 2017. «  Le chantier a pris de l’avance, apprécie le maire Loïc Bulant. La dépollution devrait durer jusqu’à la fin de l’année avant le début de la construction de la résidence. » L’OPF avait été placé en liquidation judiciaire en 2009. L’ex-friche industrielle était occupée depuis cinq ans par un collectif d’artistes et d’artisans, La Courte échelle, qui a finalement trouvé un autre emplacement créatif dans le département.

« Il y aura un suivi minutieux des travaux »Loïc Bulant, maire de Pont-de-Metz

Après l’obtention du permis de construire, le projet vient donc de franchir une nouvelle étape importante en ayant reçu l’aval de l’Agence régionale de santé. La nappe phréatique étant très proche, un arrêté avait été pris en 2010 pour limiter les projets risquant de remuer le sol, comme des constructions. «  On nous a assuré qu’il y aura un suivi minutieux des travaux », indique M. Bulant pour qui ce projet répond à une demande. De familles mais aussi de personnes âgées vivant seules dans des pavillons. «  Elles ont un peu de mal à entretenir leur pavillon mais veulent rester dans la commune. » La future résidence sera aérée et arborée. Ce que reste du mur d’enceinte sera retiré. Des fragments de l’ancienne frise remarquable seront intégrés.

 B.Z.

14:47 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

samedi, 17 novembre 2018

Le bilan financier communal 2017 par le ministère des finances.

Comme chaque année à l’automne, le ministère des finances publiques publie les bilans financiers des collectivités territoriales pour l’année civile précédente.

Nous vous présentons ceux de Pont de Metz et d’Amiens Métropole pour 2017.

Pour Pont de Metz, le bilan du budget de fonctionnement est relativement stable en dégageant un solde positif très faible de +30 000€.

C’est en partie ce solde qui permet l'année suivante d'alimenter notre budget d’investissement. Il était de 206 000€ en 2015 et de 51 000€ en 2016.

L’augmentation des recettes fiscales compensent la diminution des dotations de l’Etat. Les dépenses de personnel augmentent de 5.5%.

Notre budget d’investissement présente lui un solde négatif de -150 000€.

Le bilan global de notre budget 2017 est donc de -120 000€

Notre fond de roulement descend lui à +169 000€. Il était de +592 000€ en 2013, de +493 000€ en 2015 et de +338 000€ en 2016.

Notre marge de manœuvre budgétaire se réduit dangereusement, d’autant que des emprunts devront être remboursés sous peu pour les vestiaires du foot et la rénovation de la rue du petit St Jean.

 

Consulter le bilan financier 2017 Pont de Metz

Consulter le bilan financier 2017 Amiens Métropole

08:44 Écrit par Le Dialogue Messipontin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |